Gazouillette

La vie du beau coté

Petits envahisseurs

Il a neigé sur l’étang, en plein mois de mai, un décor féérique pour les jeunes foulques, qui comme à Texel, ont quitté le nid.

Ce sont les saules voisins, et non les nuages, qui ont produit cette neige qui ne fond pas.

Il ne reste plus que deux jeunes dans cette nichée qui navigue en eaux dangereuses avec les brochets sous l’eau et les corneilles et autres rapaces dans le ciel.


Les deux rescapés se mettent à l’abri dans le nid quand vient le soir, mais pas dans le nid ou ils ont éclos,

ils occupent désormais le nid des grèbes, qui ne l’utilisent plus,

mais qui semblent quand même intrigués par ces nouveaux occupants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *